Les sentiers côtiers, accessibles au public et à la portée de tous, sont aussi des lieux privilégiés pour de nombreuses espèces animales et végétales caractéristiques de milieux rares et fragiles. Ils sont également fragilisés par la rudesse du bord de mer : la houle, les vagues, le vent et les tempêtes. Carrefour de multiples pratiques (randonnée, trail, balade avec son chien, à vélo, etc.) ces sentiers sont par endroit victimes de leur succès.

Leur usage est donc encadré par quelques règles de bon sens nécessaires à leur préservation :

  • Ne pas quitter le tracé
  • Ne pas passer à vélo, c’est interdit
  • Equiper obligatoirement les bâtons de marche d’embouts en caoutchoucs
  • Respecter la faune, la flore et la quiétude des lieux
  • Garder son chien en laisse et ramasser ses crottes
  • Emporter ses déchets et tous ceux que l’on trouve
  • Être prudent en bord de falaise

Le PNR du Golfe a édité une brochure sur les bonnes pratiques à adopter pour arpenter les sentiers.

Pour aller plus loin, le PNR du Golfe a édité en juin 2023, une collection de 9 livrets visant à partager les connaissances environnementales, juridiques, administratives relatives à ces espaces dans l’objectif de mieux les préserver.

Découvrir 4 circuits de randonnée pour arpenter le littoral badenois

Le tour de la Pointe du Blair

Sentiers Côtiers Baden

Durée : 50 mn – Distance : 3 km

En arrivant à la Pointe du Blair par la route des Vénètes se garer sur le parking à gauche environ 300 mètres en amont du lotissement où la circulation est interdite aux non-résidents.

Depuis le parking, prendre le sentier qui s’orient légèrement sur la gauche et gagne les rives de l’anse de Baden. Cette baie peu profonde qui découvre une vasière à marée basse est prisée des bernaches cravants entre la mi-octobre et le milieu du mois de mars. Elles viennent y hiverner loin de leur Sibérie natale.

Après 15 à 20mn de marche le chemin fait face à l’île des Sept-îles et s’oriente vers l’ouest. Il longe une grande et haute bâtisse récemment rénovée, vestige d’un projet de port en eaux profondes à cet endroit, initié à la fin du XIXème siècle et finalement abandonné.

De là on peut admirer quelques îles du Golfe : l’île Reno, le Petit et le Grand Huernic, pour les plus proches, plus loin, au large, l’entrée du Golfe entre Port-Navalo et Locmariaquer.

Le chemin s’oriente au nord et aboutit à une jetée de 88 mètres adossée à un vaste terre-plein équipé d’un ponton pour faciliter l’embarquement et le débarquement des bateaux de plaisance. Traversez le terre-plein vers le nord pour retrouver le sentier qui longe la rivière d’Auray.

Le sentier peut parfois paraître légèrement escarpé mais il demeure sans danger. Environ 10 à 15 mn après le terre-plein, il parvient à un chantier ostréicole qui ne permet pas de continuer le long de la côte. Le sentier rejoint alors la route des Vénètes au niveau de l’entrée du lotissement privé. Le parking dont on est parti se situe 300 mètres plus haut.

De Baden au Bono depuis le port du Parun

Sentiers Côtiers Baden

Durée (sans le retour) : environ 4h – Distance (sans le retour): 11 km

Du bourg de Baden, rejoindre le port du Parun par la route du Guern. Depuis cette route, le lieu-dit Le Parun ainsi que le chantier naval Infinity, qui s’y trouve, sont indiqués sur la droite à une intersection.

Passez le chantier naval puis garez-vous juste après, sur la gauche, sur un vaste parking aménagé dans un champ. De là, avant de prendre le départ de la randonnée en repassant devant le chantier naval, vous pouvez continuer 300 mètres plus loin, à pied le long de la route sans issue, pour découvrir la charmante plage de la Bascatic, nichée au fond d’une petite baie.

Repassez à pied devant le chantier naval puis prenez la route à gauche juste après le chantier ostréicole qui se trouve sur votre gauche. Vous suivez alors l’itinéraire du GR 34. Longez la route pendant environ 200 mètres et repérez à gauche une voie qui mène à un chantier ostréicole. Empruntez-là et juste avant l’entrée du chantier, prenez le départ du sentier côtier sur votre droite.

Le sentier longe et surplombe la rivière d’Auray pendant environ 20 minutes puis débouche sur une petite route qui descend à la mer, empruntez là sur votre droite puis à l’intersection 100 mètres plus haut, prendre à gauche. On longe alors le golf de Baden et son parcours 18 trous.

Juste avant que la route ne s’oriente sur la droite dans un virage, au niveau d’une maison construite près d’un étang, repérez le sentier côtier sur votre gauche. Il longe toute la baie de Kerdréan jusqu’au lieu-dit Le Berly, desservi par une petite route, sur la commune du Bono.

Continuez vers le nord en traversant la minuscule digue très étroite (pas plus de 30 cm, attention à l’équilibre !) ou contournez-la. Prendre l’escalier sur votre droite, le sentier surplombe la rivière, puis redescend au niveau du rivage.

De là, deux solutions selon la marée. À basse mer vous pouvez continuer de longer le littoral et retrouver le sentier côtier un peu plus loin mais à marée haute vous devrez emprunter les escaliers sur votre droite pour remonter sur une crête boisée qui amène sur une route. Empruntez-là sur votre gauche, elle longe le site mégalithique de Kernours (un dolmen sous Tumulus entouré de tombelles et de coffres funéraires).

Poursuivez sur la route jusqu’à un petit parking. De là, vous pouvez continuer tout droit pour retrouver la D 101 qui vous ramènera à Baden (elle dispose d’une voie piétons et cycles jusqu’à Baden). Si vous souhaitez poursuivre sur le sentier côtier, empruntez alors la route sur votre gauche puis à droite à l’intersection suivante. Un petit escalier vous permet de retrouver le sentier côtier. En le suivant, vous parvenez au vieux port du Bono en contrebas du bourg et du vieux pont dessiné par Gustave Eiffel (9).

De Baden à Larmor-Baden depuis le Moulin de Baden

Sentiers côtiers Baden

Durée : environ 4h30 A/R – Distance : environ 7 km

L’itinéraire part du Moulin de Baden, moulin à marée du XVème siècle, reconstruit au XVIIIème, que l’on atteint depuis le bourg de Baden, en passant par le charmant village de Mériadec et ses maisons en pierre construites autour d’une chapelle du XVIème siècle. Juste avant d’arriver au bout de la route (sans issue) qui mène au moulin, prendre à gauche dans le virage, puis à droite d’où part le sentier côtier.

Le sentier, en sous-bois, figure sur l’itinéraire du GR 34 et longe l’Anse de Baden vers le sud. Cette baie peu profonde qui découvre une vasière à marée basse est prisée des bernaches cravants entre la mi-octobre et le milieu du mois de mars. Elles viennent y hiverner loin de leur Sibérie natale.

Après environ 20mn de marche, le sentier rejoint la route de Toulvern pour contourner un chantier ostréicole. On parvient alors à Toulvern, très joli site où l’itinéraire emprunte une écluse séparant les eaux du Golfe d’un vaste étang, l’étang de Toulvern.

Le sentier se poursuit avec, à l’horizon, la Pointe du Blair et l’île des Sept-îles que l’on rejoint en 15mn. L’île est reliée au continent par un tombolo de sable, submergé à marée haute. À marée basse, en veillant à ne pas se laisser surprendre par la marée montante, on peut en faire le tour grâce au sentier côtier qui la ceinture et offre des points de vue remarquables sur le Golfe et son entrée entre Port-Navalo et Locmariaquer.

Le sentier se poursuit vers l’est et parvient rapidement à une petite route qui le sépare d’un chantier ostréicole. Prenez la route puis, très rapidement, la première route à droite pour contourner le chantier. On retrouve alors le sentier qui mène à la pointe de Locmiquel. Celle-ci offre un panorama sur tout le sud du Golfe et sur les îles qui en gardent l’entrée : Gavrinis, l’île longue, Le Radennec, l’île Reno, Le Grand et le Petit Vezy…

Après la pointe, le sentier retrouve une route qu’on emprunte sur environ 500 mètres jusqu’à une intersection en « T ». Prendre à droite puis très rapidement à nouveau à droite pour retrouver le sentier. On longe alors l’anse de Locmiquel jusqu’au village du même nom où l’on peut visiter juste en surplomb du sentier, une chapelle dont l’origine remonte au XIIème siècle.

Depuis la chapelle, vous pouvez suivre la route qui la dessert jusqu’à une intersection d’où vous prendrez « la route des Sept-îles » à gauche pour retourner aux Sept-îles et retrouver le sentier jusqu’au Moulin de Baden.

Vous pouvez aussi continuer de longer l’anse de Locmiquel et parvenir sur la commune de Larmor-Baden. Le sentier longe l’intégralité de la côte, il se poursuit par la pointe de Berchis puis la plage du même nom. Vous parvenez ensuite à Port-Lagaden puis à Pen Lannic, le port de Larmor-Baden et enfin à l’île de Berder à laquelle on accède aussi à marée basse.

La route de Larmor-Baden à Baden n’est pas adaptée aux piétons. Il est conseillé de revenir à votre point de départ par l’itinéraire côtier.

Moulin de Pomper - Port Blanc

Sentiers côtiers Baden

Durée : environ 3h – Distance : environ 9,3 km

On peut stationner sur l’aire de covoiturage du Moulin de Pomper, juste avant le giratoire en venant du bourg de Baden. Traverser la route départementale qui mène à Vannes mais ne pas aller vers le Moulin de Pomper. Longer la route de Penmern derrière les potelets. Après les maisons, le sentier descend à gauche vers la rive.

Longez le sentier côtier sur 300 mètres jusqu’au Moulin du Pont et sa digue que l’on traverse. Continuez sur la route qui s’oriente vers la droite face à vous jusqu’à la chapelle de Penmern dont l’édification remonte au XIIIème siècle et que vous pouvez visiter de 9h à 18h.

Continuez tout droit jusqu’à la route de Keriboul que vous suivez jusqu’à son intersection avec la route de Bois Bourgerel. Tournez à droite puis immédiatement à gauche sur la rue de Kerilio. Vous parvenez à la route de Port Blanc que vous traversez pour rejoindre, en face, la route de Cardelan qui mène au village du même nom.

Vous parvenez à une intersection en « T » où vous suivez la route de Cardelan sur la gauche. Au niveau du chantier ostréicole, prenez la route à droite qui mène au sentier côtier. Cheminez sur le sentier qui longe la plage de Toulindac et vous mène à Port Jakez, d’où vous pouvez admirer l’Île aux Moines juste en face.

De là, le sentier s’écarte de la côte pour rejoindre un parking. Dirigez-vous vers l’embarcadère de l’Île aux Moines. Lorsque vous lui faites face, longer le quai sur votre gauche. Il se poursuite par un sentier côtier qui suit l’anse du Moustran sur plus d’1,5 km.

Au niveau du chantier ostréicole de Bois-Bas, le sentier rejoint la route mais très vite, sur votre droite entre deux maisons, un couloir rejoint le sentier côtier. Il vous permet de longer la pointe de Porh er Blaye jusqu’à la digue du Moulin du Pont. Reprendre alors, sur votre droite le sentier emprunté à l’aller pour revenir au giratoire du Moulin de Pomper.